Hans Mielich, Die Münchner Hofkapelle unter Orlando di Lasso, Bayerische Staats­bibliothek München, Mus.ms. A II, S. 187

 

© Rita Skof / Starrydynamo.Studios

 

© Rita Skof / Starrydynamo.Studios

 

© Rita Skof / Starrydynamo.Studios

 

© Rita Skof / Starrydynamo.Studios

 

© Rita Skof / Starrdynamo.Studios

Orlando di Lasso –
MUSICA RESERVATA

deutsche Fassung »
english version »

dolce risonanza & Profeti della Quinta

Dans sont tout dernier projet d’enregistrement, l’ensemble dolce risonanza – en collaboration avec l’ensemble vocal Profeti della Quinta – part sur les traces de Roland de Lassus et de la chapelle de la cour de Munich. Sous la direction de Roland de Lassus, la chapelle de la cour de Munich fut l’une des institutions musicales les plus significatives de son époque. Des chanteurs triés sur le volet venus de toute l‘Europe et les meilleurs instrumentistes virtuoses italiens constituaient la chapelle du duc Albrecht V de Bavière (1528–1579) un féru d’art de la maison des Wittelsbach. C’est pour cet ensemble d’élite que Roland de Lassus écrivit vers 1560 ses célèbres Psalmi Davidis Poenitentiales.

Les compositions des psaumes de pénitence furent consignées dans un manuscrit de luxe orné de merveilleuses enluminures du peintre de cour munichois Hans Mielich. Albrecht V interdit à Lassus de publier ces compositions et conserva le précieux livre de choeur comme Musica Reservata dans son cabinet de curiosités òu seule une poignée d’élus avait le droit de l’admirer. Néamoins, ce codex de musique «secrete» réservée au prince contribua à étendre la notoriété de Lassus déjà de son vivant.

De récentes recherches musicologiques établies par Bernhard Rainer démontrent que le fameux tableau de la chapelle de la cour de Munich (qui se trouve à la fin du manuscrit) représente une scène authentique de l’exécution des «Bußpsalmen» de Lasso. Un travail méticuleux nous a permis de savoir de quels instruments il s’agissait, par qui ils étaient joués et quelles voix doublaient-ils.

Pour réaliser une version fidèle à l’illustration de Mielich, plusieurs instruments à vent et à cordes ont été tout spécialement reconstruits par d’éminents facteurs d’instruments spécialisés dans le domaine de la musique ancienne. Enfin, après quatre-cent-cinquante ans, il est à nouveau possible de réentendre dans sa distribution originale cette musique que Roland de Lassus faisait résonner avec la chapelle de la cour de Munich.


Téléchargements

Les Psaumes

document PDF

psalmi (latin)

document PDF

 

 

Orlando di Lasso – MUSICA RESERVATA